Eurovelo 11 : la véloroute de l’Europe de l’Est

EuroVelo – © European Cyclists Federation

Sommaire

L’Eurovelo 11 : 6 550 km de routes cyclables qui sectionnent le continent du nord au sud, du cap Nord en Norvège jusqu’à Athènes. En tout, le circuit de la dénommée route de l’Europe de l’Est traverse 11 pays, ce qui lui permet d’offrir une grande variété de conditions géographiques et climatiques donnant lieu à un paysage magnifiquement contrasté.

Au regard de cette riche diversité, l’EV11 est de ce fait la véloroute qui sera satisfaire toutes les envies. En effet, il conviendra aux amateurs de tourisme d’aventure prêts à franchir quelques côtes assez exigeantes, aux passionnés de voyage à vélo dépaysant au cœur de la nature, ainsi qu’aux voyageurs à la recherche d’un séjour riche et instructif étant donné que l’EV11 passe par 6 capitales européennes dotées d’un immense patrimoine culturel et historique.

Sans plus attendre, découvrez tous les points forts de cet Eurovelo à essayer au moins une fois au cours de votre vie de vélotouriste.

Retour d’expérience des voyageurs

Un des aspects positifs qui fait l’unanimité auprès des voyageurs concernant l’Eurovelo 11 c’est très certainement le fait qu’il est pratiquement réalisable toute l’année en partant en hiver depuis le Sud ou en été depuis le Nord. Il faut savoir cependant choisir consciencieusement la période pendant laquelle entamer la traversée. Le but étant d’esquiver les aléas de la météo, car rappelons-le : on fera face à une variation climatique assez marquée.

Dans les pays nordiques et baltes, l’été (entre mai et juillet) est la période à privilégier en raison des journées ensoleillées avec des températures parfaitement agréables. Des averses et des vents modérés peuvent surgir, ne rendant pas toutefois les routes impraticables.

En Europe centrale, tout précisément dès l’entrée en territoire hongrois jusqu’en Grèce, cette période estivale est en revanche à éviter. Le climat méditerranéen commence effectivement à se profiler petit à petit au fur et à mesure qu’on se dirige vers le sud. Il n’est pas ainsi étonnant si la chaleur écrasante pouvant atteindre les 30°C peut rebuter certains vélotouristes. Le voyage s’annonce d’autant plus difficile lorsque vient le moment d’entreprendre les rudes ascensions de la partie sud de la Serbie et de la Grèce avec tout de même des dénivelés positifs de 5000 mètres.

Sur le plan aménagement, l’EV11 reste en grande partie en cours de développement (Finlande, Lettonie, Lituanie, Slovaquie, Serbie, Grèce). L’itinéraire demeure même au stade de planification dans la Macédoine. En Pologne, quelques sections sont en pleine construction notamment celles de Muszyna-Legnava.

La majeure partie de l’itinéraire n’est pas encore, de ce fait, balisée et s’effectue sur des voies partagées souvent à forte circulation surtout dans les grandes agglomérations.

Les routes de campagne sont en revanche peu fréquentées. On adore le calme apaisant qui y règne. Si bien sûr les chiens errants ne viennent pas perturber cette tranquillité surtout dans les campagnes grecques. De plus, attention à la qualité du revêtement en Lituanie et en Lettonie. Les sentiers couverts de graviers et de sables sont souvent désagréables à emprunter.

Heureusement, quelques portions bénéficient d’un aménagement plus abouti avec des balisages Eurovelo :

  • Voies cyclables bien entretenues en Estonie.
  • Hongrie, un itinéraire partiellement balisé, bénéficiant d’un niveau d’infrastructure exemplaire. La majorité du circuit est établie dans des sites propres séparés des véhicules motorisés.

Norvège

L’Eurovelo 11 en Norvège démarre dans l’extrême nord du pays au cap Nord (Nordkapp) située dans le comté de Finnmark de l’Ouest.

Si la Norvège a choisi la falaise du cap Nord avec ses 307 mètres de hauteur comme point de départ pour son Eurovelo 11, EV1 et également EV7, c’est en raison du panorama unique qu’il offre à ses visiteurs.

Le point le plus septentrional de l’Europe vous donne en effet à la fois l’opportunité de contempler un paysage exceptionnel avec vue imprenable sur l’océan arctique et ses nombreux archipels, ainsi que les fjords se dressant majestueusement dans l’arrière-pays. Si vous optez pour un séjour entre le mi-mai et juillet, vous pourriez même profiter du mythique soleil de minuit des pays nordiques.

Avec ce magnifique tableau en toile de fond, roulez en direction du sud vers la frontière finlandaise. Le circuit de l’Eurovelo 11 de la Norvège qui vous emmène jusqu’en Finlande suit dans un premier temps les sentiers cyclables bien développés se dessinant à travers le comté de Finnmark. Il se fraye notamment un passage le long du fjord de Porsanger en empruntant des petites routes cyclables bitumées ou parfois caillouteuses signalées avec les panneaux des routes régionales.

En roulant à travers les fjords et les rivières à saumon de la commune de Porsanger, vous profiterez ainsi d’un voyage à vélo tranquille et sans grande difficulté majeure. Vous serez même amené à découvrir des charmantes petites localités à l’ambiance paisible qui proposent des hébergements convenables à l’instar de la petite ville de Lakselv.

Pour boucler le parcours, maintenez le cap plein sud en suivant un itinéraire qui reste encore pour l’heure au stade de projet afin de regagner la Laponie finlandaise.

Finlande

L’Eurovelo 11 de la Finlande démarre à la pointe nord du pays et se termine sur la côte méridionale s’ouvrant sur la mer Baltique. Vous aurez ainsi à parcourir plus de 1500 km d’itinéraire sur un tronçon encore en cours de développement (aucun balisage Eurovelo) pour atteindre la prochaine destination.

Un parcours qui peut s’annoncer éreintant surtout pour les vélotouristes encore peu familiers au long trajet et à certaines variations de relief. Cependant, le voyage promet d’être particulièrement captivant pour la raison que l’EV11 finlandais vous permet de découvrir toutes les facettes du paysage finlandais.

Au départ de la frontière norvégien, l’Eurovelo 11 de la Finlande peut être découpé en 3 étapes :

  • La première partie vous transporte dans la nature sauvage de la Laponie, avec son paysage nordique agrémenté de collines et de forêts boréales. La traversée de cette région logis des chiens de traineau, sanctuaire des bains et des saunas nordiques vous fait par exemple découvrir Rovaniemi. Capitale de la Laponie finlandaise et ville de résidence du Père Noël selon les dires, Rovaniemi est le point d’ancrage parfait pour admirer l’aurore boréale dès l’arrivée de l’automne.
  • La prochaine étape vous conduit brièvement au bord de la mer dans la baie de Botnie. Un cadre magnifique formé par un paysage pittoresque et de nombreux îlots s’offre à vous jusqu’à Oulu connue pour ses nombreuses pistes cyclables couvrant l’ensemble de la ville.
  • Pour la dernière étape du trajet, entrez à l’intérieur des terres pour aller à la rencontre de la région des lacs avec ses eaux scintillantes entrecoupées par d’immenses forêts et profiter de nombreuses activités en pleine nature (canoë, pêche, randonnées…). En pédalant à travers ce cadre naturel idyllique, vous passez par la région de Jyväskylä dont il est possible de traverser en bateau. L’EV11 termine sa course dans la vibrante capitale Helsinki en bord de la mer Baltique.

Estonie

L’Estonie marque le coup d’envoi de votre traversée à vélo en pays Baltes. Pour explorer le pays, l’Eurovelo 11 propose plus de 500 km de voies cyclables. L’itinéraire suit généralement des routes secondaires en parfait état ou des routes cyclables goudronnées, signalées par des panneaux portant les numérotations des routes nationales du pays.

  • Route nationale n°1 : de la capitale Tallinn en longeant les côtes de la mer Baltique jusqu’à Rakvere.
  • Route n°4 : de Rakvere en suivant l’itinéraire cyclable en direction du sud qui mène jusqu’à Tartu.
  • Route n°3 : de Tartu à Valga.

Au regard de la distance à parcourir et des détours à effectuer, certains voyageurs estiment que l’itinéraire est relativement long, vu la petite superficie du pays. Il faut savoir cependant que chaque point d’intérêt de cette véloroute en vaut largement le détour puisqu’il nous donne l’occasion de découvrir toute la richesse naturelle et culturelle de l’Estonie.

Les atouts touristiques mêlant culture et nature sont ainsi continuellement mis en avant tout au long de cet EV11 estonien. Dès que vous débarquez du ferry, vous serez déjà accueilli par la charmante ville de Tallinn. La capitale estonienne classée patrimoine mondial de l’UNESCO vous séduira à coup par son style médiéval et ses nombreux festivals culturels qui se déroulent pratiquement tout au long de l’année.

La petite ville tranquille de Tartu réputée pour son université et ses musées. Petite note intéressante : sachez que le musée national de Tartu propose désormais un service innovant en mettant à disposition des visiteurs un bus privé reliant le musée au centre-ville.

Le dernier tronçon vous invite à vous immerger dans la nature splendide du sud. En pédalant sur les pistes cyclables bien aménagées, vous passez par le parc national de Karula, le lac de Puhajarv non loin de la zone escarpée d’Otepäää, l’endroit parfait pour tester vos vélos de montagne. Sur l’ensemble du trajet, des aires de camping sont accessibles aux voyageurs pour se reposer, piqueniquer ou même se ravitailler en eau.

Lettonie

L’Eurovelo 11 de la Lettonie, c’est plus de 600 km d’itinéraire cyclable dont plus de la moitié est parfaitement développée et balisée notamment la portion en début de parcours et celle de la partie sud.

Le passage vers la Lettonie depuis l’Estonie s’effectue à travers une petite ruelle reliant la ville de Valga à Valka en Lettonie. En entamant l’Eurovelo 11 de la Lettonie, le dépaysement n’est pas ainsi total puisqu’on a toujours l’impression de pédaler en terre estonienne.

De même que l’EV11 estonien, le voyage à vélo met également l’accent sur le tourisme culturel et l’exploration de la nature. Ainsi, l’itinéraire propose la visite de villes culturelles et historiques à l’instar de Riga la capitale, à quelques dizaines de kilomètres plus à l’est les villes de Sigulda et de Cēsis, ainsi que Daugavpils au Sud. Une ville fortement marquée par l’empreinte russe, elle est surtout connue pour son imposante forteresse.

La découverte de nombreux sites naturels figure aussi au programme. Vous passez par exemple au cœur du parc national de la Gauja dans le centre du pays ou encore la région de Latgale, avec ses multitudes de lacs dont le plus grand est le lac Lubāns.

Côté climat, tout comme en Estonie, la température estivale est particulièrement agréable étant donné qu’elle dépasse rarement les 20°C. Il faut cependant s’attendre à des journées pluvieuses même en été. Cette condition rend souvent difficile le passage sur les pistes cyclables couvertes de sable ou de graviers dans les campagnes lettones comme le tronçon à la sortie de Riga. Le cas échéant, vous n’avez le choix que de pousser votre vélo.

Toutefois, vous serez récompensé par un voyage dépaysant en roulant à travers des routes silencieuses au milieu des terres agricoles et des petites maisons de campagne en bois typiques de la région.

Lituanie

La Lituanie avec ses 385 km de routes cyclables dédiées à l’Eurovelo 11 (encore au stade planification) clôt en beauté votre traversée à vélo en pays Baltes et c’est le cas de le dire.

Du nord au sud, vous allez traverser un paysage naturel magnifique couronné de lacs et de forêts de conifères à l’image du parc régional de Labanoras et ses 70 lacs dans le Nord. Le parc national de Dzūkija situé à 100 km plus au sud de la capitale, abritant le village perché sur une colline de Merkiné.

Ce splendide cadre naturel est ponctué en cours de route par de nombreuses aires de camping aménagées pour les cyclotouristes, mais surtout agrémenté d’un décor campagnard où les champs verdoyants s’étalent à perte de vue.

Il faut quand même retenir qu’en dehors des grandes villes, vous devez pédaler sur des routes dont l’état est représentatif des pays Baltes, c’est-à-dire des pistes rarement goudronnées, composées en majorité de graviers et de sable. Dites-vous tout simplement que cela fait partie de l’aventure, d’autant plus que les sentiers demeurent parfaitement praticables avec en prime peu de trafic.

Par ailleurs, le paysage culturel n’est pas en reste. La Lituanie recèle en effet de nombreuses villes touristiques dotées d’un riche patrimoine culturel et historique.

En traversant toute la partie est du pays, l’EV11 vous conduit notamment à :

  • Vilnius, ville classée patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1994. La capitale vous charmera par son mélange de style entre bâtisses modernes et vestiges du passé. Mais c’est le coût de la vie particulièrement raisonnable qui attire davantage les touristes dans la capitale. D’ailleurs, notez que Vilnius affiche actuellement le plus haut PIB d’Europe.
  • Trakai située au sud de la capitale, la ville est connue pour son château gothique construit sur une île nichée en plein cœur du lac Galve. De là, l’EV11 file vers le sud pour rejoindre la frontière polonaise.

Pologne

Pour découvrir l’Eurovelo 11 en Pologne dans son intégralité, il vous faudra parcourir près de 762 km de routes et de voies cyclables. Un itinéraire qui va du nord au sud dessiné au creux d’un paysage varié où les lacs, les vastes forêts et les vallées verdoyantes à la sortie de la frontière lituanienne jusqu’à Varsovie font place progressivement aux collines et montagnes des Carpates.

L’EV11 requiert en conséquence un peu d’endurance et une certaine expérience dans le vélotourisme. Notez en effet que sur la quasi-totalité de cet itinéraire, vous ne retrouverez aucun balisage Eurovelo puisque l’EV11 polonais est encore en phase de planification. De plus, les routes de terre et caillouteuses occuperont la majeure partie du trajet. Malgré cela, l’itinéraire demeure facile à emprunter et on a l’opportunité de pédaler sur des axes éloignés de la circulation.

À savoir néanmoins que le projet assure actuellement un bon état d’avancement principalement la portion balisée et bitumée au sud de Cracovie de Nowy Sacz à Muszyna. En outre, les villes étapes sont déjà bien décidées.

Ainsi, à la sortie de la frontière avec la Lituanie, la véloroute vous emmène en direction du sud en empruntant des routes de forêts pour arriver dans la capitale Varsovie avec sa vieille ville classée patrimoine mondial de l’UNESCO. Longez ensuite la Vistule jusqu’à la ville médiévale de Cracovie. Non loin de là, la mine de sel de Wieliczka mérite un arrêt si ce n’est que pour admirer sa cathédrale taillée dans la roche saline.

Pour boucler ce périple, il vous reste à parcourir la région vallonnée de Malopolska. Deux possibilités s’offrent désormais à vous pour entrer en Slovaquie :

  • Suivre la route nationale qui passe par Leluchow permettant de contourner les grandes ascensions à travers les montagnes,
  • Rouler sur la route nationale de Piwniczna Zdroj qui affiche toutefois un trafic routier assez dense.

Petite note à ne pas oublier : La Pologne est un pays particulièrement abordable que ce soit en termes d’hébergements, d’alimentation et même par rapport aux tarifs des transports publics pour embarquer les vélos.

Slovaquie

Une toute petite apparition pour la Slovaquie dans cet Eurovelo 11, le pays ne totalise que 130 km d’itinéraire cyclable en phase de planification (peu de balisage). Un court trajet qui permet malgré tout de faire de belles découvertes tout particulièrement pour les amateurs de randonnées en montagne et de promenades au cœur de la nature.

En parfaite continuité avec le paysage vallonné du sud de la Pologne, l’EV11 slovaque se fraye ainsi un passage dans la chaîne des Carpates en tout début de parcours. Les sentiers cyclables vous font alors pédaler dans les montagnes des Pieniny et de Tatras.

Comptant parmi les attractions les plus populaires de cette région, ces deux zones escarpées reliant les deux pays comportent des réseaux de pistes cyclables et piétonnes bien aménagées. Rien de tel qu’un parfait aménagement de circuit pour profiter d’un paysage splendide orné de lacs, de chutes d’eau, de gorges, de grottes et tant d’autres.

À savoir que non loin de la frontière hongroise, vous retrouverez ce relief vallonné dans la région du karst slovaque avec ses grottes inscrites au patrimoine naturel mondial de l’UNESCO.

Au-delà de cette richesse naturelle, la Slovaquie c’est également un pays avec un riche patrimoine culturel. Durant votre excursion à bord de l’Eurovelo 11, vous traversez des villages et villes aux traditions gardées intactes tels que la ville hétéroclite de Prešov au sud de Tratas et Kosice avec ses maisons au style gothique et l’église de St-Élisabeth sur la place principale.

Hongrie

Ce voyage à vélo en Hongrie s’annonce comme une vraie partie de plaisir étant donné que le pays entreprend de gros efforts pour mettre en place des itinéraires cyclables de qualité aussi bien dans les grandes villes que dans les zones reculées.

Au grand bonheur des vélotouristes, l’Eurovelo 11 profite de cet excellent aménagement pour tracer son itinéraire. Par conséquent, l’Eurovelo 11 de la Hongrie est une véloroute développée bien qu’elle ne soit pas signalée dans son intégralité (seuls les tronçons entre Sarospatak et Tokaj, Kisköre et Szeged disposent de panneaux Eurovelo).

Sur l’ensemble du parcours, vous n’aurez de ce fait aucun souci à trouver des services et hébergements dédiés aux vélotourismes. Apprêtez-vous tout de même à des tarifs assez élevés par rapport à ceux qu’on peut trouver en Pologne par exemple.

Autre point positif de ce circuit de plus de 400 km : l’itinéraire passe par le réseau de sites Natura 2000. Depuis l’entrée en territoire hongrois à Tornyosnémeti jusqu’à la frontière serbe à Szeged, l’EV11 vous fait alors voyager à travers un patrimoine hors du commun où nature bien préservée et villages traditionnels s’entremêlent.

Tracé sur un relief quasi plat, l’EV11 suit en grande partie la rivière Tisza en traversant la grande plaine de la région viticole de Tokaj inscrite comme paysage culturel par l’UNESCO. Il continue ensuite en longeant le lac Tisza. En chemin, vous passez par le parc national Hortobágy, ainsi que des digues de cours d’eau qui vous offrent la possibilité de contempler une biosphère exceptionnelle composée de centaines d’espèces d’oiseaux, de lièvres, de loutres…

En poursuivant vers le sud, vous retrouvez la ville de Kisköre et sa plage de sable, puis la ville frontière entourée de lacs de Szeged. Destination touristique et culinaire avec sa soupe Goulash, cette charmante ville vous propose de nombreux lieux à visiter tels que ses musées, sa cathédrale romano-gothique ou encore son château d’eau emblème de la ville.

Serbie

La véloroute de l’Est au stade de planification de la Serbie totalise 700 km d’itinéraire cyclable sillonnant un riche paysage typique de la Pannonie. Vastes plaines et rivières arrosant de grandes étendues de terres agricoles et de verts pâturages vous attendent alors tout au long d’un parcours relativement plat sur des routes cyclables de bonne qualité.

Préparez-vous cependant à se faire surprendre par quelques zones escarpées notamment au Nord aux abords de Novi Sad, ville célèbre pour sa magnifique forteresse. Avec des montées couplées à de fortes chaleurs, le trajet risque même de devenir pénible surtout pour les vélotouristes amateurs. Sachez effectivement que la chaleur estivale commence à s’installer peu à peu dès votre entrée en Europe Centrale. De mai à septembre, on peut bénéficier de 12h d’ensoleillement avec des températures qui avoisinent souvent les 27°C. De ce fait, évitez tant que possible l’été et préférez le mois d’octobre, période à laquelle la chaleur est relativement plus supportable avec tout de même quelques jours de pluie à prévoir.

Au départ de la ville de Djala, l’Eurovelo 11 suit les routes de campagne de la région de Voïvodine avec son paysage pittoresque dont la beauté n’a d’égale que la sympathie des habitants. Vous passez ainsi successivement par des localités traditionnelles telles que Senta, Bečej non loin du château de Fantast convertit actuellement en hôtel, Titel, Kovacica, Pancevo, la ville de vin de Smederevo, puis effectue un petit détour incontournable à Belgrade.

Ville moderne aux nombreux attraits touristiques, la capitale serbe est un lieu de rassemblement des voyageurs venus des quatre coins de l’Europe. C’est à Belgrade et nulle part ailleurs que l’on peut expérimenter un mode de vie authentique conjuguant à la fois culture occidentale et orientale.

Soit dit en passant, notez que les routes sont assez fréquentées que ce soit pour sortir ou pour entrer dans la capitale.

Pour finir votre périple en Serbie, vous prenez la direction du sud en suivant la fameuse Route de Constantinople au cœur d’une nature bien conservée. Mais ce voyage dans le sud sera surtout marqué par la culture contrastée des villes traversées avec une population aux origines ethniques diversifiées (albanais, kosovar…).

La Macédoine du Nord

L’Eurovelo 11 de la République de la Macédoine du Nord propose un court itinéraire de 220 km. Tout juste ce qu’il faut pour connaître l’histoire quelque peu mouvementée de ce beau pays.

Terre de passage de nombreuses civilisations (byzantine, slaves, ottomane, romaine…), et également issue récemment de la dissolution de l’ancienne Yougoslavie en 1991, la Macédoine du Nord se caractérise par un riche patrimoine culturel, historique et linguistique, façonné sous l’influence de différentes cultures et religions.

Pour découvrir toute la richesse de ce petit pays des Balkans encore peu connu des voyageurs et bien que la véloroute soit encore au stade planification (aucun balisage), une sélection minutieuse de l’itinéraire a été réalisée afin que les vélotouristes puissent à la fois :

  • Visiter des sites touristiques exceptionnels retraçant l’histoire fascinante de la République de Macédoine à l’image de Kumanovo, Vélès, Gevgelija et bien sûr Skopje, la capitale. Ville chargée d’histoire, Skopje connaît un brassage ethnique et multiculturel saisissant qui se reflète notamment à travers ses architectures religieuses variées (mosquées, églises orthodoxes, chrétiennes…)
  • Emprunter des zones montagneuses à plusieurs reprises. Quoi de plus normal puisque le pays est caractérisé en majorité par un relief vallonné. Les amateurs de randonnée à vélo en montagne à la recherche d’aventure seront ainsi largement satisfaits.

Grèce

Zone humide dans la partie nord, terrain vallonné sur la côte est, vallées arides au sud et la mer tout en fin de parcours, en somme vous aurez de tout en parcourant les 700 km d’itinéraire cyclable en cours de développement de cet Eurovelo 11 grec. De plus, puisque l’on parle de la Grèce, histoire, culture et sites archéologiques font tout naturellement partie de ce beau parcours-découverte.

Mais outre ce riche panorama, la présence de nombreux points d’eau dans les villes et même les zones assez reculées, se présentent comme l’un des aspects positifs qui rend particulièrement agréable ce voyage en Grèce. Vous en reconnaîtriez toute l’utilité lorsque la chaleur devient écrasante au fur et à mesure que vous vous acheminez vers le sud.

Au départ de la ville frontalière d’Evzoni, vous partez en direction du sud-est pour atteindre la mer Égée. Première ville importante de cet itinéraire : Thessalonique. Ville portuaire cosmopolite dotée d’une richesse architecturale impressionnante, la deuxième ville de Grèce est connue pour être un véritable carrefour culturel recevant chaque année de nombreux évènements culturels internationaux. Le plus populaire d’entre eux est très certainement la rencontre biennale de la diaspora grecque.  

L’EV11 vous conduit ensuite à 70 km de Thessalonique pour regagner Vergina. Un site archéologique majeur en Grèce où vous découvrirez notamment le tumulus royal de Philippe II, père d’Alexandre le Grand.

Pour finalement atteindre son point d’arrêt à Athènes, la véloroute longe la côte est. Vous serez séduit par ce circuit exceptionnel où le paysage de montagnes, les lacs, les rivières et la mer s’entremêlent avec les ruines archéologiques, les monastères et les villages médiévaux.

Fichier .gpx de l'eurovelo 11

Nous avons préparer le fichier GPX de l’eurovelo 11 pour ceux qui utilisent un GPS ou une montre GPS. Vous pourrez télécharger le fichier en cliquant sur le bouton ci dessous :

Retour haut de page