Eurovelo 13 : La véloroute du rideau de fer

EuroVelo – © European Cyclists Federation

Sommaire

Un nom évocateur qui en dit long, la véloroute du rideau de fer c’est plus de 9 950 km de routes cyclables qui nous propulsent à près d’un demi-siècle en arrière pour se remémorer le lourd passé vécu par l’Europe durant l’époque post seconde guerre mondiale.

Du nord au sud, de la Norvège jusqu’en Bulgarie, l’Eurovelo 13 nous injecte alors une bonne dose d’histoire retracée à travers des monuments et vestiges commémoratifs hérités de la division de l’Europe en deux blocs avec 14 sites classés au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Mais outre l’intérêt culturel et historique de cette véloroute, c’est la diversité de la nature qui fait surtout son authenticité. On fait face en effet à une mosaïque de paysage dont la plupart sont restées intactes notamment dans les régions frontalières rarement visitées et même rendues inaccessibles durant cette période de guerre froide.

Passionné d’histoire et aventureux dans l’âme, prêt à s’immerger dans la nature, suivez la trace du rideau de fer à bord de l’Eurovelo 13.

Norvège

Pour l’heure, l’Eurovelo 13 de la Norvège demeure en cours de développement. Le circuit n’est pas entièrement balisé de ce fait la solution la plus pratique pour regagner la frontière finlandaise est de suivre tout simplement les routes principales cyclables qui relient le village de Grense Jakobselv à la région des saumons de Neiden.

Depuis le point de départ au large de la mer des Barents en prenant la direction du sud-ouest jusqu’en Finlande, vous aurez ainsi à parcourir près d’une cinquantaine de kilomètres en passant par la ville de pêcheurs de Kirkenes.

Premier lieu d’intérêt rencontré en ce début de parcours, la ville vous met promptement dans l’ambiance de cet Eurovelo placé sous le signe d’histoire de l’Europe. C’est à Kirkenes que vous pourriez en effet visiter le musée de Varanger. Les lieux vous exposent les expériences passées de la région en tant que ville frontalière à la jonction de la Russie (bloc communiste) et de la Norvège (bloc occidental).

L’EV13 continue ensuite jusqu’au village frontalier de Näätämö pour entrer en Finlande.

Finlande

L’Eurovelo 13 de la Finlande dédie 1700 km de sentiers cyclables pour découvrir tout le décor naturel et culturel qui font l’originalité de cette partie du pays. Ils couvrent quasiment toute la région orientale de la Finlande à la limite de la frontière russe tout précisément de Salla à Virolahti.

Le circuit peu balisé se dessine dans un relief relativement plat, avec des pistes de terre et des voies vertes de bonne qualité. Toutefois, notez que la partie sud-est vous réserve quelques montées dont la difficulté est accentuée par le mauvais état du revêtement des routes qui sont non goudronnées.

Par ailleurs, des coins de camping dans la nature quelques fois aménagés et des auberges de jeunesse sont également à disposition des voyageurs. Ce qui fait qu’en dehors des grandes agglomérations, vous ne serez pas totalement acculés au fin fond de la nature sauvage de la Finlande.

  • Le premier tronçon sillonne la Laponie finlandaise du nord-est.

Cette région est connue pour ses vastes espaces naturels sauvages composés de forêts et de lacs scintillants. Sans oublier les fameux rennes du Père Noël et qui servent également, malgré eux, de base à la gastronomie laponne.

Il est à souligner que dans cette partie nord peu fréquentée, les magasins et épiceries se font rares. Il est possible que vous pédaliez sur de long kilomètre avant de trouver ce dont vous avez besoin.

 

  • Au Sud, toujours avec ce cadre naturel comme toile de fond, des localités campagnardes encore épargnées par la cohue touristique s’installent progressivement, pour finalement laisser place à un paysage urbain plus animé puisqu’on se rapproche désormais du continent.

L’excursion à vélo dans ces terres finlandaises vous garantit alors une découverte unique où nature, culture et histoire se conjuguent à merveille. Du nord au sud, vous découvrirez ainsi des héritages naturels et culturels exceptionnels en ne mentionnant que :

  • La région d’Inari remarquable surtout par ses lacs et son musée situé à Siida qui est dédié à l’art et la culture Sami.
  • La ville de Lappeenranta qui reçoit en 2021 le prix de la feuille verte européenne en raison de son exceptionnel patrimoine écologique. Sachez que c’est dans le lac Saimaa de Lappeenranta que vous aurez l’opportunité d’observer les derniers spécimens de phoque annelé. Outre cela, la ville est d’autant plus connue pour sa forteresse et ses vieilles bâtisses datant du 18ème siècle.
  • Le musée de la ligne Salpa à Miehikkälä situé à plus de 30 km de Lappeenranta. Cette ligne de défense érigée en 1987 est devenue actuellement un musée à ciel ouvert que vous pouvez visiter en empruntant les chemins balisés au cœur de la forêt.

Russie

Deux brèves apparitions pour la Russie dans cette véloroute du rideau de fer. Notez que c’est à partir de cette étape que l’EV13 et EV10 (la Véloroute de la mer Baltique) partage le même itinéraire, jusqu’en Allemagne.

  • Le premier tronçon à la limite du golfe de Finlande jusqu’à Narva en Estonie.

Il s’agit d’un circuit encore en cours de développement ne disposant pratiquement d’aucun balisage. Pour s’y retrouver, il suffit de suivre la large route goudronnée qui se prolonge jusqu’à la sortie et en périphérie de la ville, conduisant vers Saint-Pétersbourg.

L’EV13 passe ainsi par l’ancienne ville impériale de Saint-Pétersbourg avec son centre-ville classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Note importante à ne pas négliger durant votre séjour dans l’imposante et majestueuse Saint-Pétersbourg : le trafic y est très dense que ce soit dans la banlieue à l’entrée de la ville qu’en plein-centre. Si vous prévoyez de vous y attarder, l’utilisation du vélo pour explorer la ville de long en large n’est pas très recommandée. Privilégiez plutôt une visite à pied.

  • Le second tronçon : de la frontière lituanienne jusqu’à la frontière polonaise

L’Eurovelo 13 de la Russie dans cette deuxième étape correspond ici à la partie sud de l’Isthme de Courlande et l’enclave de Kaliningrad. Un territoire russe entouré par la Lituanie et qui s’ouvre sur la mer Baltique à l’est, Kaliningrad qui est célèbre pour sa cathédrale, garde une grande empreinte du conflit entre la Russie et l’Allemagne durant la Seconde Guerre Mondiale.

Estonie

Après un court séjour en Russie à Saint-Pétersbourg, l’Eurovelo 13 passe désormais par le premier pays Baltes de cette véloroute : l’Estonie.

Concrètement, aucun mur de la division n’a été érigé sur ce tronçon donnant sur le littoral. Toutefois, l’Union Soviétique a bien exprimé sa mainmise sur cet espace baltique rendant une grande partie des côtes inaccessibles.

N’ayant pas ainsi connu de très grande affluence touristique durant des décennies, c’est l’une des raisons pour laquelle le littoral estonien demeure même jusqu’à ce jour rarement visité et la population se montre même réservée et distante face aux quelques voyageurs qui s’y aventurent.

Le circuit de l’EV13 en Estonie de 981 km se démarque par son infrastructure exemplaire. De l’est à l’ouest, le long des côtes entre les routes de campagne et de forêts, vous roulez sur des pistes cyclables en excellent état en terre ou parfois goudronnées portant des panneaux Eurovelo. Dans les grandes agglomérations, vous empruntez des voies partagées représentées souvent par de grandes routes goudronnées avec des bandes latérales réservées aux cyclistes

En pratique, l’Eurovelo 13 de l’Estonie emprunte successivement :

  • La route nationale 1 : l’itinéraire vous conduit dans la ville profondément marquée par l’influence russe de Narva en passant par le parc national de Lahemaa, puis dans la ville médiévale de Tallinn, capitale du pays. En poursuivant votre chemin, vous pouvez continuer jusqu’aux îles estoniennes de Muhu, Saaremaa et Hiiumaa.
  • La route nationale 11 : Si ce petit détour dans les îles ne figure pas dans votre programme, prenez directement cet itinéraire menant vers le sud vous faisant découvrir le parc de Matsalu, pour finalement atteindre la Lettonie.

 

Lettonie

L’Eurovelo 13 en Lettonie en cours de développement débute dans la ville d’Ainaži et passe immanquablement par sa capitale Riga, qui fut à une certaine époque une plaque tournante du commerce de la Baltique.

Le paysage côtier qu’emprunte la véloroute du rideau de fer est pratiquement identique à celui de l’Estonie. Sur près de 550 km de routes cyclables, on pédale ainsi à travers de magnifiques régions très boisées, de zones campagnardes tranquilles agrémentées de charmants villages rustiques, de grandes villes animées, et également des rivages particulièrement rocheux notamment ceux de la région de Vidzeme en début de parcours.

Dans cet amalgame de paysage, on croise de ce fait logiquement différents types de route :

  • Dans les campagnes : des pistes cyclables en terre battue parfaitement praticables ou des routes goudronnées souvent en mauvais état.
  • Dans les grandes villes : des larges routes goudronnées ne disposant pas la plupart du temps de bandes sur le côté.
  • Dans les régions près du littoral : des routes de sable formant des tôles ondulées. Ce type de route rend souvent la traversée peu agréable. De plus, il peut être particulièrement dangereux et impraticable surtout en période de pluie.

Malgré ces quelques petites ombres au tableau, le voyage à vélo en Lettonie s’annonce comme un séjour riche en découvertes surtout du patrimoine russe laissé en héritage durant la guerre froide. Il faut savoir que parmi les trois États Baltes, la Lettonie est assurément le pays le plus marqué par l’influence soviétique. Un lien historique et culturel saisissant s’est alors créé se reflétant notamment à travers de nombreux monuments aujourd’hui accessibles aux visiteurs tels que :

  • L’ancienne base militaire soviétique de Mežgarciems.
  • L’ancien site secret d’antenne télescopique de l’armée soviétique d’Irbene. Le village se situe non loin de Ventspils, ville dynamique se présentant comme un véritable paradis pour les cyclistes en raison de son vaste réseau cyclable.
  • La forteresse de Liepāja avec ses bunkers et galeries souterraines.

 

Lituanie

Toujours dans ce circuit avec vue sur la mer, l’Eurovelo 13 de la Lituanie sillonne les rivages de la mer Baltique. Sur près de 100 km, l’EV13 suit un itinéraire développé avec peu de balisage. La véloroute emprunte en grande partie des routes goudronnées de qualité moyenne à travers les paisibles campagnes lituaniennes.

À la sortie de la frontière lettone, l’itinéraire longe ainsi dans un premier temps les côtes pour regagner l’ancienne ville hanséatique de Klaipèda. La troisième ville du pays vous séduira à coup sûr par sa vieille ville, sa Place du théâtre ou encore son port maritime où viennent accoster les navires de croisière.

Depuis Klaipèda, cap vers l’Isthme de Courlande. Au cœur de cet héritage naturel exceptionnel, vous ne pouvez pas rester insensible face à la beauté du paysage.

Vous roulez sur un circuit unique couronné de magnifique lagune au creux de laquelle on retrouve de charmants villages de pêcheurs et de stations balnéaires incontournables de la Baltique. L’Isthme de Courlande, c’est également des vastes dunes vertigineuses abritant une riche flore et faune qui lui vaut ainsi d’être inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO.

En continuant vers le sud, vous entrez désormais en territoire russe. Avec l’enclave de Kaliningrad, la partie sud de l’isthme forme la seconde étape de l’EV13 en Russie.

Pologne

À la différence des pays Baltes, le voyage à vélo en Pologne s’annonce plus vivant au fur et à mesure qu’on quitte la frontière russe. On tombe en effet sur des villes populaires et animées à l’atmosphère conviviale avec une population plus ouverte et habituée aux touristes. Néanmoins, au cours du votre séjour, vous allez certainement remarquer que les habitants ne parlent que très rarement l’anglais et encore moins le français.

Quoi qu’il en soit, sur l’ensemble du parcours, vous n’aurez aucun mal à trouver de jolies localités avec des auberges de jeunesse et des campings prêtes à accueillir les voyageurs.

Depuis l’Estonie jusqu’en l’Allemagne, l’EV13 ne s’éloigne plus des côtes de la mer Baltique. En Pologne, à la limite de la frontière russe, vous suivez le littoral en empruntant tout simplement le circuit balisé R10 (Eurovelo 10).

Sur près de 530 km de sentiers cyclables dédiés à l’Eurovelo, vous alternez entre les routes goudronnées, les routes secondaires en terre et les sentiers sablonneux et de galet qui sont très difficiles à emprunter même avec un vélo tout terrain.

Ces routes vous conduisent néanmoins le long de magnifiques falaises, de vaste plage de sable blanc, de stations balnéaires, de paisibles villages de pêcheurs et une section quelque peu sauvage en fin de parcours notamment celle de la région située au cœur du parc national de Woliński.

Outre le magnifique décor naturel, l’Eurovelo 13 en Pologne c’est également un circuit riche en patrimoines historiques que vous allez pouvoir découvrir à travers de nombreux vestiges datant de la guerre froide.

  • La ville hanséatique de Gdańsk célèbre pour son centre-ville et pour être l’épicentre du mouvement Solidarność dans les années 80.
  • L’Aéroport de Bagicz devenu une base militaire soviétique jusqu’en 1992.

Note à ne pas oublier : afin de profiter au maximum de cette escale en bord de mer en Pologne, on opte bien évidemment pour un séjour en été. D’ailleurs, ce choix vaut dès le début de ce périple Eurovelo c’est-à-dire depuis la Norvège.

Pour sa part, la côte baltique profite d’un climat tempéré avec des températures agréables en été. En Pologne par exemple de mai à juillet, on bénéficie d’un parfait ensoleillement avec quelques petits passages nuageux, mais le beau temps est toujours au rendez-vous. La température varie en moyenne entre 23 et 27°C.

Allemagne

L’Allemagne compte assurément parmi les pays d’Europe à receler le plus grand nombre de mémoriaux et de vestiges dédiés à la guerre froide. Grâce à l’Eurovelo 13, on a ainsi la chance de découvrir ces héritages du passé, tout en profitant d’un paysage exceptionnel formé par des zones naturelles intactes et protégées.

Outre la beauté du paysage, on notera également la présence régulière de signalisation sur la quasi-totalité du parcours, ainsi que d’excellents services d’hébergement pour vélotouristes (campings, auberges, hôtel-restaurant…)

En pratique, l’Eurovelo 13 en Allemagne se divise en 3 sections :

  • 1ère section: de Swinemünde située dans l’île d’Usedom à Lübeck.

Sur cette première partie, le parcours suit la dénommée « Véloroute de la côte baltique » qui relie Riga à Lübeck.

L’itinéraire parfaitement aménagé vous emmène au cœur du paysage côtier de la région de Mecklembourg-Poméranie occidentale. Stations balnéaires et villes hanséatiques à l’instar d’Ahlbeck, Rostock ou encore Lübeck garniront l’ensemble du parcours.

Un riche patrimoine naturel composé majoritairement de falaises époustouflantes et de vastes forêts sera également au rendez-vous. Vous découvrez notamment le parc national du lagon de Poméranie occidentale au large de la mer Baltique connu pour abriter des milliers d’espèce d’oiseaux sauvages, les falaises de craie de la station balnéaire de Boltenhagen ou encore la péninsule de Priwall et ses plages qui faisaient face aux gardes-frontières de la RDA durant la guerre froide.

  • 2ème section : La ceinture verte allemande

Sur près de 1 500 km de sentiers cyclables entièrement balisés, l’EV13 suit l’ancienne bande frontalière qui pendant 40 ans a scindé le pays en deux : la RDA et la RFA.

Depuis la réunification en 1990, cette barrière située de Lübeck à Hof, est devenue un espace naturel protégé qui sert de lieu de vie pour de nombreuses espèces animales et végétales. Mais surtout, c’est dans cette zone, autrefois interdite, qu’on peut découvrir un héritage historique immense laissé par la guerre froide.

En prenant la direction du sud après Lübeck, l’EV13 emprunte déjà la fameuse « véloroute de l’Elbe ». Une partie de la rivière servait pendant longtemps de frontière interallemande. Toujours en maintenant le cap plein sud, vous passez par des sites incontournables tels que :

  • La poste de contrôle de Marienborn.
  • Point Alpha ou l’ancien poste d’observation à Helmstedt.
  • Le village de Mödlareuth connu sous l’appellation de « Little Berlin » en raison du mur de fortification érigé dans le centre du village.

 

République tchèque

À la sortie de la Bavière allemande, l’Eurovelo 13 nous emmène en République Tchèque sur un itinéraire cyclable bien développé avec des panneaux signés Eurovelo.

Côté parcours, il faut s’attendre à quelques portions difficiles en cours de route, car rappelons-le : la Tchéquie c’est le pays des basses montagnes et des plateaux vallonnés. Les sentiers cyclables de l’EV13 en République tchèque sont néanmoins de bonne qualité d’où aucune difficulté majeure quant à l’état des routes.

Vous sillonnez alors le pays de l’ouest à l’est en traversant 4 régions qui ont tous un point commun : un riche paysage verdoyant qu’on recommande de visiter à la mi-saison, en début de mois de mai ou entre août et septembre. Le climat est plus propice en cette saison pour pratiquer le vélotourisme puisque les journées sont moins chaudes qu’en été (24°C en moyenne).

À travers cette excursion à vélo longue de 800 km, traversez ainsi 4 régions magnifiques recelant des ruines historiques exceptionnelles laissées par la guerre froide :

  • La région de Carlsbad synonyme de paysage de collines, de pâturage et surtout de tourisme thermal.

Lieux incontournables à visiter : le Mémorial de Svaty Kriz érigé en l’honneur des victimes du rideau de fer. Ne manquez pas également de profiter d’un moment de détente dans la station thermale de Marienbad.

  • La région de Pilsen avec ses vastes forêts et montagnes.

Lieux incontournables à visiter : le musée et le monument marquant l’ouverture du Rideau de Fer en 1989 à Rozvadov, les villages abandonnés de Mostek et de Pleš…

  • La région du Bohème du Sud : le « Toit Vert de l’Europe »

Lieux incontournables à visiter : le parc national de Šumava qui vous propose de pédaler à la fois au cœur de la forêt bohémienne et bavaroise et se prolonge vers les montagnes Nové Hrady qui s’y prêtent volontiers aux randonnées à vélo.

La région, c’est aussi le territoire des brasseries mondialement connues comme celle de České Budějovice avec sa fameuse bière Budweiser.

  • La région montagneuse de Moravie du sud célèbre pour ses vins

Lieux incontournables à visiter : plus de 300 m de tronçon du rideau de Fer gardés intacts à Čížov, le Sentier de la Liberté à Mikulov, les châteaux de Lednice-Valtice classés au patrimoine mondial de l’UNESCO…

Autriche

Après avoir traversé la terre de vignobles en Moravie avec ses vins centenaires de renommé mondial, vous quittez la Tchéquie par la ville de Sedlec à Breclav située à la confluence des rivières Morava et Dyje.

À partir de là, l’Eurovelo 13 alterne entre les routes cyclables à la croisée de la frontière qui relie trois pays de l’Europe centrale : l’Autriche, la Slovaquie et la Hongrie.

Du côté autrichien de la frontière, l’itinéraire vous fera découvrir des monuments historiques, des parcs nationaux, ainsi que des vignobles de la région de la Basse-Autriche et de Burgenland. Deux régions du pays qui se démarquent par un relief relativement plat. Votre voyage à vélo s’annonce ainsi comme une vraie partie de plaisir, qui ne présente aucune difficulté majeure. Vous alternez entre les autoroutes peu fréquentées et les tranquilles routes de campagne pavées.

De plus, pour faciliter davantage le trajet, le circuit développé de l’Eurovelo 13 en Autriche de plus de 700 km est balisé dans son intégralité. Il vous emmènera du nord au sud en passant par des points d’intérêts exceptionnels mélangeant nature, culture et histoire :

  • Le château baroque de Hof à Marchfeld classé au patrimoine mondial de l’UNESCO connu pour ses somptueux jardins, ses fontaines et une ferme ouverte au public.
  • Le château de Niederweiden situé à seulement 4 km de Schloss Hof qui accueille chaque année des expositions relatant l’histoire et la culture autrichienne.
  • Le pont cyclable « Pont de la Liberté » construit en l’honneur des victimes ayant tenté de s’échapper durant la guerre en traversant le fleuve March.
  • Le Mémorial juif à Frauenkirchen.
  • Le parc national situé au cœur du lac de Neusiedlersee.

 

Slovaquie

Issue de la dissolution de Tchécoslovaquie en 1993, partageant ses frontières avec l’Autriche neutre et la Hongrie, ainsi que la Pologne communiste, la situation enclavée de la Slovaquie a fait que le pays s’est retrouvé au milieu de nombreuses luttes de pouvoir depuis 1918. Rien d’étonnant, donc, si le pays recèle divers témoignages de l’histoire qui a façonné l’Europe d’aujourd’hui.

D’ailleurs, sur l’ensemble du parcours, il n’est pas rare que vous tombiez sur d’anciens tours de guets et des bunkers datant de la Seconde Guerre Mondiale.

Bien que relativement court (90 km), le circuit de l’Eurovelo 13 slovaque qui longe principalement les rivières Morava et le Danube offre ainsi une belle leçon d’histoire, avec en prime un magnifique paysage pittoresque.

En excellente continuité avec la véloroute du rideau de fer tchèque, l’itinéraire cyclable parfaitement aménagé de la Slovaquie passe dans un premier temps à proximité de la fameuse Tripoint Slovaquie, Hongrie, Autriche. En parcourant seulement un sentier goudronné long de 2,6 km, vous arrivez sur ce lieu de repos en plein air où les 3 pays partagent le même territoire.

L’EV13 descend ensuite vers le sud pour atteindre la plus grande ville du parcours, la capitale Bratislava (Intersection de l’EuroVelo 6). De nombreux sites touristiques à ne pas manquer jalonnent le parcours, tels que :

  • Le monument du Rideau de Fer de Devínska Nová Ves.
  • Plus au sud à 16 km de la capitale, le site paléontologique de Sandberg qui est également accessible via le sentier de randonnée qui bifurque vers le château de Devin.

Note importante : Sur cette section qui mène vers la capitale, vous devez redoubler de vigilance. En effet, beaucoup de gros véhicules empruntent les routes cyclables qui sont pour la plupart très étroites.

Les derniers kilomètres repassent par l’Autriche sur les rives du lac de Neusiedlersee pour finalement atteindre la Hongrie.

Hongrie

L’Eurovelo 13 en Hongrie serpente la partie est et sud du pays en passant d’un côté est de l’autre de la frontière commune avec l’Autriche, la Slovénie et la Croatie.

Côté topographie, les régions traversées ne connaissent pas de fort dénivelé. Les pistes cyclables de moyenne qualité suivent principalement les rives des rivières et lacs, sillonnent les parcs nationaux en passant par d’importants monuments et vestiges historiques.

À savoir que sur ce parcours hongrois, les moments de plaisir et détente sont également mis à l’honneur puisque vous aurez l’opportunité de visiter des villes thermales d’eaux curatives telles que : la ville de Lenti située à la frontière hongro-slovène, Barcs située aux bordures de la Drava, Harkány et son spa mondialement connu pour offrir des traitements thérapeutiques exemplaires…

  • Sur la frontière entre l’Autriche et la Slovénie:

Long de 787 km, l’Eurovelo 13 de la Hongrie vous fait pédaler à travers une région de collines et de vallées ponctuée par de nombreux sites commémoratifs. Vous passez notamment par le parc de picnic paneuropéen comptant parmi l’une des premières brèches du rideau de fer ou encore le parc national de la région rurale d’Őrség qui blotti d’impressionnantes espèces fauniques et floristiques (cigogne noire, bondrée apivore…) et vous invite par la même occasion à découvrir la culture et l’architecture unique de cette région.

  • À la limite de la frontière hongro-croate :

Malgré le fait que ce tronçon soit peu balisé, l’itinéraire de la véloroute du rideau de fer est facile à suivre. Il longe en majeure partie les rives de la rivière Drava et du Danube jusqu’à la ville touristique de Szeged connue pour son université à la frontière de la Roumanie et de la Serbie.

En cours de route, vous tombez sur des charmantes localités à l’instar du village de Hlebine connu pour sa galerie d’art naïf, le village de Felsőszentmárton par lequel passe le chemin de pèlerinage international «Via Sancti Martini », la ville de Pécs et sa nécropole paléochrétienne…

Slovénie

L’Eurovelo 13 en Slovénie coïncide avec la véloroute du rideau de fer hongroise. L’itinéraire longe la frontière en traversant tour à tour les deux pays.

Du côté slovène, la véloroute de près de 100 km est totalement terminée, entièrement balisée et avec des aires de repos le long du parcours et des hébergements de qualité pour les vélotouristes. Elle traverse le paysage relativement plat de la région rurale traditionnelle de Prekmurje. Quelques passages légèrement vallonnés composés de douces collines et de forêts nécessitant l’utilisation de vélo de route sont cependant à prévoir en cours de route.

Au départ de la ville hongroise de Kétvölgy, l’EV13 entre dans la campagne verdoyante du nord-ouest de la Slovénie. Il traverse le village de Domanjsevci pour atteindre la plus grande ville de ce parcours : Lendava.

Ville accueillante, marquée par un formidable brassage culturel, ethnique et linguistique issu de minorités serbes, croates et même allemandes, c’est le point d’ancrage parfait pour se détendre avant de poursuivre votre aventure vers la Croatie. À Lendava, prenez le temps de découvrir son spa, de visiter son château datant du 12ème siècle ou encore ses nombreux établissements vinicoles. Terminez votre séjour en Slovénie en roulant vers le sud dans les plaines pannoniennes pour entrer en Croatie.

Croatie

Sur cette étape de la véloroute du rideau de fer, la Croatie propose 240 km d’itinéraire cyclable qui longe la zone frontalière Hongrie/Croatie. Le circuit cycliste est bien terminé et dispose en grande partie, surtout en début de parcours, de panneaux signés ICT (Iron Curtain Trail). Vous pédalez principalement sur des chemins de halage ou des sentiers forestiers bien entretenus.

  • Première étape:

L’itinéraire suit une région d’eaux dotée d’un impressionnant héritage naturel dont la période de guerre froide a permis de garder pratiquement intact. En effet, l’Eurovelo 13 de la Croatie suit la Drave et passe en plein cœur de la dénommée « Amazonie croate ». Cette réserve de biosphère classée au patrimoine de l’UNESCO qui empiète à la fois sur les terres croates et serbes, s’articule autour des fleuves Mura-Drave-Danube.

Au cours de ce voyage grandeur nature, un riche paysage garni des plus belles forêts d’Europe et de prairies fertiles vous attend. Le tout rehaussé par des villages traditionnels et des villes magnifiques à l’image de Koprivnica. Cette charmante localité mérite largement que l’on s’y attarde, puisque tout dans cette ville est fait pour satisfaire les vélotouristes. Pour vous séduire, la surnommée « capitale du vélo croate » vous propose son excellent réseau de pistes cyclables, son square Zrinski pour savourer de bon moment de loisir avec la famille, son musée et sans oublier ses spécialités gastronomiques connues à l’échelle internationale (pita Bregovska, mlinci…)

  • Deuxième étape

Sur ce dernier tronçon, vous alternez entre les routes cyclables de la Croatie et de la Hongrie. L’EV13 vous emmène toujours sur les rives de la Drave et du Danube. Lacs, parcs nationaux et villages pittoresques abritant des vestiges de la période de la division composent l’ensemble du parcours jusque qu’à Osijek. Située à la limite de la frontière avec la Serbie, elle est surtout réputée pour son parc naturel Kopački Rit classé réserve biosphère UNESCO.

Serbie

L’Eurovelo 13 de la Serbie demeure actuellement en cours de développement. Encore peu balisé, l’itinéraire de la véloroute du rideau de fer serbe forme une seule et même étape avec le circuit hongrois au Nord, roumain à l’Est et bulgare au Sud.

En général, l’EV13 serbe emprunte une zone géographique plate. Mais au fur et à mesure qu’on descend vers le sud le long de la frontière avec la Roumanie, la véloroute réserve une partie assez spectaculaire : la gorge des Portes de fer. Située dans le parc national de Djerdap, elle est considérée comme la porte d’entrée vers la Roumanie et la Bulgarie. L’endroit offre de nombreuses activités en plein air qui feront le bonheur des randonneurs et campeurs. Vous y trouverez également des restaurants et hôtels en cas de petit creux durant la visite.

La première étape de cette partie de la véloroute débute en Hongrie. Vous pouvez commencer le voyage depuis Mohács. Découvrez dans cette ville hongroise le mémorial d’histoire de la bataille de Mohács en 1526 et l’église baroque orthodoxe aux origines serbes.

Après avoir sillonné des routes de campagne peu fréquentée, vous rejoignez finalement la Serbie à Subotica. La ville est réputée pour sa superbe architecture et tout spécialement sa grande collection de bâtiments Art Nouveau.

L’EV13 refait ensuite un petit saut en Hongrie dans la ville de Szeged. Après quelques coups de pédale vers le sud, vous regagnez finalement la Roumanie.

Roumanie

La véloroute du rideau de fer de la Roumanie long de 280 km n’est pas encore développée. Les routes cyclables ne sont pas parfaitement aménagées et on n’y trouve presque aucune signalétique ICT. Néanmoins, l’itinéraire est déjà décidé. Il suit notamment deux régions dans l’ouest du pays.

Si l’on se réfère à la topographie des régions traversées, cet Eurovelo roumain peut être sectionné en deux étapes :

  • Le premier tronçon traverse les plaines de la région de Banat en passant par deux comtés : Timiș et Caraș-Severin

Le circuit ne présente aucune difficulté majeure (dénivelé moyen de 90 m). Il traverse une riche zone viticole et passe à côté de Timisoara désignée sous l’appellation de « Cité des fleurs » en raison des innombrables parcs et jardins qui jonchent la ville. Mais sur cette véloroute où l’histoire demeure très présente est cette partie de la Roumanie n’est pas en reste. Notez que Timisoara était la première ville libre du pays en 1989.

  • Le second tronçon : l’EV13 rencontre l’EV6.

La dernière étape de l’EV13 entre dans le comté de Mehedinți. L’occasion pour vous de découvrir un magnifique paysage quelque peu vallonné, couronné de sublimes cascades et gorges formées par le Danube, ainsi que de charmantes villes comme la surnommée « pays des figues », la ville de Svinița.

Mais la gorge des Portes de fer dans cette partie roumaine représente assurément l’attraction la plus impressionnante des lieux notamment la visite de la plus grande sculpture d’Europe : la statue de Dacie Decebalus.

Bulgarie

L’Eurovelo 13 de la Bulgarie est l’un des parcours le plus longs de cette véloroute. L’itinéraire arpente en effet toute la partie ouest du pays sur les frontières qui le relient à la Serbie et la République de Macédoine, puis la partie méridionale entre la frontière avec la Grèce et la Turquie. Concrètement, l’EV13 bulgare débute dans la ville serbe de Knjaževac et se termine Tsarevo en Bulgarie située en bordure de la mer Noire.

Préparez-vous dès lors à un long voyage au cœur des Balkans où le nombre impressionnant de points d’intérêt liés, entre autres, à l’histoire du pays durant la guerre froide n’a d’égal que la diversité du paysage qui est dominé en grande partie par des chaînes de montagnes nécessitant souvent l’usage de vélo de route.

Outre cela, collines, pâturages et prés qui s’y prêtent volontiers au camping sauvage s’offriront également à vous tout au long du chemin. D’ailleurs, l’EV13 bulgare est encore en cours de développement. Ainsi, côté hébergements, les établissements pouvant accueillir les vélotouristes sont peu nombreux. Quoi de mieux que ces espaces de verdure pour vivre donc pleinement votre aventure à vélo en Bulgarie

En pédalant à travers l’EV13 bulgare, l’itinéraire cyclable vous emmène tout d’abord sur une route de campagne paisible entre la frontière serbo-bulgare. Vient ensuite la traversée des zones montagneuses formées par les montagnes de Rila, Pirin et Rhopodes qui abritent des parcs nationaux, pour terminer finalement dans les vastes plaines de la Grèce.

Au départ de la frontière serbo-bulgare jusqu’en Grèce, l’Eurovelo 13 de la Bulgarie vous transporte ainsi successivement par des attractions touristiques teintées d’histoire et de culture telles que :

  • Le tour de guet situé entre les deux pays. Un point stratégique où la Bulgarie surveillait de près l’État voisin neutre de la
  • Le pont Kadin à Nevestino un trésor architectural datant du 15ème siècle.
  • La ville thermale de Kjustendil.
  • Le monastère orthodoxe de Rila.
  • La forteresse d’Ustra perchée sur une montagne à une altitude de 1 114 mètres.

 

République de Macédoine du Nord

En République de Macédoine du Nord, l’Eurovelo 13 depuis la Bulgarie reprend sa course dans le nord-est du pays. La configuration de la véloroute est ainsi pratiquement identique à celle de la Bulgarie puisqu’effectivement on retrouve un circuit non balisé qui demeure en cours de développement. Pour s’y retrouver, il faudra suivre les balisages des routes nationales qui mènent de Deltchevo au nord-est jusqu’à Stroumitsa au sud-est.

De même, le paysage offre pratiquement le même panorama avec ses montagnes, ses collines, ses vallées, ses lacs et ses forêts, et cela jusqu’en Grèce.

Côté météo, le climat méditerranéen caractérisé par un temps généralement ensoleillé commence petit à petit à se profiler. Il est possible que le thermomètre affiche 36°C en période estivale. Par conséquent, à partir de là jusqu’à la fin de ce périple Eurovelo, évitez ainsi tout projet de voyage en été.

Au départ de la région montagneuse de Deltchevo, l’EV13 esquisse son itinéraire au cœur d’un paysage campagnard où vous serez séduit par la quiétude des villages traditionnels abandonnés qui semblent désertés par ses habitants. Une situation déplorable certes, mais qui vous offre d’une part l’opportunité de rouler sur des sentiers tranquilles avec quasi aucun trafic, d’autre part de pouvoir s’immerger dans une culture traditionnelle bien préservée. Votre séjour vous permettra par exemple de goûter à la spécialité culinaire traditionnelle typique de cette région : l’Ajvar.

En poursuivant par la suite sur des sentiers cyclables peu entretenus, vous passez successivement par les montagnes Malesh, puis vers Stroumitsa dans le sud-est du pays. Située entre les massifs montagneux couverts de forêts de Belasica et Ograzden, la ville est connue pour ses magnifiques fresques du monastère de Saint Leontius.

De là, l’EV13 poursuit sur des chemins de forêts de pins en visitant la ville de Petric, passe à proximité des chutes d’eau de Smolari, puis bifurque finalement vers la Grèce.

Grèce

Le passage de l’Eurovelo 13 vers la Grèce se passe presque de manière imperceptible. En quittant la frontière macédonienne, le paysage est quasi identique et le circuit reste en cours de développement avec peu de panneaux signés Eurovelo.

L’itinéraire au nord-est du pays se fraye notamment un chemin à travers des routes de forêts, emprunte les sentiers cyclables caillouteux le long des rivières et fleuves, passe devant des sites historiques datant de la période de guerre froide.

Dans ce cadre, malgré le fait qu’il soit court, le circuit de l’EV13 a néanmoins beaucoup à offrir aux vélotouristes que ce soit en termes de paysage ou de patrimoine historique.

Comme un prolongement à l’EV13 de la République de Macédoine du Nord, la véloroute poursuit dans un écrin de verdure où la nature luxuriante offre un vrai moment de repos et de quiétude absolue. Au cœur de ce paysage paisible, découvrez le parc national de Kerkini avec son magnifique lac qui sert d’habitat pour des centaines d’espèces d’oiseaux.

Mais la région et ses alentours donnant sur la frontière bulgare sont surtout connus pour avoir été une haute zone de surveillance entre la Bulgarie et la Grèce. Durant la période de guerre froide, tout accès à ce lieu a été formellement interdit à moins d’avoir en sa possession un passeport militaire spécial. L’itinéraire poursuit sur ladite ligne Metaxas avec ses vingtaines de forteresses édifiées sur une bande de terre entre la frontière gréco-bulgare.

Sur un circuit composé majoritairement de chemins de gravier, l’EV13 grec reprend sa course près de la rivière Ardas, passe par le village de Petrotá et son église Saint George perché sur une colline rocheuse, jusqu’à la frontière naturelle limitrophe de la Grèce et la Turquie formée par la Fleuve Evros.

Turquie

L’Eurovelo 13 de la Turquie se dessine sur la partie nord-est du pays, à l’entrée de la région de Marmara, tout précisément dans la dénommée Thrace orientale, qui constitue la porte d’entrée de la Bulgarie et de la Grèce vers le territoire turc. En tout, la véloroute du rideau de fer turque propose 240 km d’itinéraire cyclable qui longe la frontière avec la Bulgarie.

Après avoir passé la frontière grecque, l’EV13 entre en Turquie par les collines de Dervent. Attendez-vous dès lors à un relief accidenté qui reste cependant parfaitement praticable.

En roulant sur un parcours assez vallonné, suivi d’un tronçon établi dans une région forestière et rurale, vous atteignez Erdine. Ville turque fondée par les Romains, assiégée ensuite au fil des siècles par différentes civilisations (Romaine, Ottomane, Russe, Bulgare), devenue finalement l’ancienne capitale de l’Empire ottoman, Erdine est à ce jour un lieu emblématique de l’aboutissement de l’architecture et de la culture ottomane dans toute sa splendeur. Découvrez dans cette ville ses nombreuses mosquées à l’instar de mosquée Selimiye classée patrimoine mondial de l’UNESCO.

L’EV13 continue sa traversée du pays au cœur d’une zone rurale abritant des charmantes localités à la culture bien préservée. En cours de route, il est possible par exemple qu’on vous propose une spécialité traditionnelle de l’Empire ottoman : les fameux baklava. Même dans les grandes villes modernes du pays comme à Istanbul, ces petites douceurs s’invitent régulières dans le quotidien de la population et on les propose volontiers aux voyageurs.

Vous boucle votre voyage en Turquie en passant par la ville de Kirklareli située au pied du massif montagneux de Strandja, non loin du lac du Kayalıköy, remontez vers le nord pour repasser en Bulgarie, et terminez votre course en bordure de la mer Noire.

Fichier .gpx de l'eurovelo 13

Nous avons préparer le fichier GPX de l’eurovelo 13 pour ceux qui utilisent un GPS ou une montre GPS. Vous pourrez télécharger le fichier en cliquant sur le bouton ci dessous (uniquement sur un ordinateur) :

Retour haut de page