Où dormir pendant un voyage à vélo ?

Sommaire

Vous préparez votre premier voyage à vélo ? Quand il s’agit de savoir où dormir de nombreux voyageurs à vélo ce demande quelles sont les différentes options qui s’offrent à eux ?

Dans cet article nous allons balayer toutes les possibilités qui s’offrent à vous pour trouver un abri pour la nuit.  Qu’il s’agisse d’un emplacement de bivouac, un bout de jardin chez un particulier voir même dans certains cas une auberge de jeunesse, un hôtel ou un hôte Airbnb !

Le bivouac : l’option la plus abordable

© peter gostelow - Nepal

Quand l’on parle de bivouac, c’est à dire installer un campement dans la nature pour la nuit il faut connaitre les lois du pays où l’on se trouve, la faune locale (nous vous assurons que l’on ne bivouac pas avec les mêmes précautions dans la Creuse qu’en pleine forêt d’Alaska avec les Grizzly).

Il faut également connaitre tous les moyens qu’il existe pour bivouaquer : Tentes, Tarps, Bivi seront vos meilleurs amis pour monter votre campement encore faut-il choisir l’abris qui vous conviendra le mieux en fonction de vos attentes et besoins.

Vous l’aurez compris le bivouac est un vaste sujet c’est pourquoi nous avons décidé de faire un article complet à son sujet !

Comment réussir son bivouac ?

Les instants bivouacs sont incontournables si vous voyagez à vélo. Nous vous livrons ici quelques conseils de manière à faire un bivouac dans de bonnes conditions en tout respect de l’environnement.

Respecter l’environnement

En optant pour le vélo comme moyen de locomotion pour votre voyage, vous rendez un grand service à la planète. Ne gâchez pas tout en pratiquant un bivouac qui ne tient pas compte de l’environnement !

Voici nos conseils pour un bivouac écologique :

  • Au moment de partir, vérifiez que vous ne laissez aucun déchet derrière vous. S’il y a lieu, veillez même à vous débarrasser des déchets laissés par vos prédécesseurs !
  • Pour vos besoins sanitaires, creusez un trou à un endroit retiré du campement et surtout éloigné d’une source d’eau ou des sentiers.
  • Évitez de laisser de la nourriture aux animaux sauvages. Outre le fait que cela puisse être néfaste pour leur santé, les conséquences sur leur comportement ne sont pas neutres. En effet, en leur donnant à manger, ils peuvent perdre leurs instincts et leurs réflexes naturels, notamment la chasse.
  • Évitez de faire du feu autant que possible. En plus des risques d’accident, l’environnement peut aussi en pâtir.

Choisir le bon emplacement

Le choix de l’emplacement doit se faire avec tact. La sécurité doit en effet être la première de vos priorités.

Aussi, d’une manière générale, évitez les endroits présentant un plus ou moins risque d’accidents comme les pieds d’immenses arbres, les bords de cours d’eaux, les chemins, routes et sentiers, etc.

Choisissez plutôt un emplacement en hauteur par rapport à d’éventuels cours d’eau ou sur un terrain plat. D’ailleurs, faites un petit travail de repérage des lieux avant de faire votre choix final.

Montez votre tente aussitôt votre emplacement choisi. Pensez à observer la direction du vent de manière à installer l’entrée à l’abri de celui-ci. De même, si vous prévoyez de la pluie, improvisez une canalisation pour évacuer l’eau de pluie.

En conclusion, un voyage à vélo ne s’improvise pas surtout si vous envisagez de bivouaquer en route. Il s’agit en effet d’un aspect qui doit être mûrement préparé avant votre séjour. Du choix de matériel de bivouac au choix des emplacements pour déployer votre campement, doit être pensé à l’avance.

N’hésitez pas à nous contacter pour d’éventuels conseils supplémentaires en vue de réaliser votre expédition à vélo en amoureux ou en famille.

Les campings : Idéal pour une journée de repos avec toutes les commodités.

En fonction de l’endroit où vous voyager il est possible de poser votre tente dans un camping.

Bien souvent les campings ont un espace pour les campeurs voir même dans certains cas pour les voyageurs à vélo si vous êtes proche d’un itinéraire cyclable !

En France pour une nuitée de camping comptez entre 5 et 15€ par personne en fonction du standing du camping.

Les avantages du camping sont :

  • Couts faibles
  • Accès à toutes les commodités : Piscines, toilettes, douches, prises de électriques…
  • La sécurité

Il est toujours agréable lors d’un voyage à vélo de longue durée de faire un stop en camping de deux nuitées ce qui permet au corps de récupérer une journée entière sans pédaler. C’est aussi le moment d’en profiter pour laver ses vêtements et recharger tous ces appareils électriques, le tout sans craindre d’être déloger comme pendant un bivouac.

Dormir chez l’habitant.

Prenez votre courage à deux mains, ne vous braquez pas après un refus et vous verrez que vous pourrez reprendre fois en l’humanité.

Retour haut de page