Les vélos couchés trois ou quatre roues (Trike)

Sommaire

Découvrez autrement le plaisir d’une promenade à vélo grâce aux vélos couchés. Procurant le même sentiment de liberté qu’en enfourchant un vélo classique, ce type de vélo propose en prime plus de confort et de stabilité. Des qualités particulièrement recherchées qui font des vélos couchés des modèles de vélo adaptés à toutes les catégories d’utilisateurs : enfant ou adulte, passionné de voyage et de vélo.

Qu’est-ce qu’un vélo couché ?

Aussi connu par l’appellation « vélo horizontal », le vélo couché est un type de vélo dont la configuration s’étire en longueur. Plus large qu’un vélo standard donc, il se caractérise par une position de pilotage qui s’effectue allongé.

À la différence des vélos droits, les vélos couchés sont dotés de pédalier situé en avant. La traditionnelle selle de vélo est également remplacée par un siège en position semi-allongée avec appui-tête.

Ainsi, avec les jambes disposées à l’horizontale et le dos appuyé contre le siège, le conducteur gagne en confort et la fatigue se fait moins ressentir durant les voyages longs cours (moins de douleurs cervicales et dorsales).

De plus, avec un centre de gravité bas, les risques de chute sont quasi inexistants. La sensation de stabilité et de sécurité est décuplée à l’arrêt comme à faible vitesse.

Vélos couchés, pour quelle pratique ?

Inventé en période post Seconde Guerre Mondiale, le vélo couché s’annonçait comme la solution parfaite pour faire face à l’impact économique laissé par la guerre. On le considérait en réalité comme un moyen de déplacement qui permettait de faire de l’économique puisqu’il ne consommait pas de carburant.

Il représentait la meilleure alternative pour ceux qui n’avaient pas les moyens de se payer une voiture et qui en même temps manquaient de confiance envers la stabilité incertaine des vélos classiques à deux roues.

Au fil des années, le vélo couché est alors devenu un véhicule qui se prête à tous les usages. Un allié indispensable au quotidien et même un compagnon de voyage incontournable.

On trouve sur le marché des modèles dédiés pour chaque usage notamment :

  • Les vélos couchés deux roues.
  • Les vélomobiles ou vélos couchés carénés trois ou quatre roues.
  • Les handbikes trois ou quatre roues adaptés aux handicapés.
  • Les vélos couchés trois roues ou tricycles couchés, appelés Trike dans sa version anglophone, qui existent en plusieurs catégories : tricycles couchés pour enfant, modèles axés pour le voyage, pour la compétition…

Vélos couchés trois roues, un modèle adapté pour le voyage ?

L’équilibre et le confort apporté par le vélo horizontal trois ou quatre roues font de ce type de vélos le véhicule idéal pour un voyage en itinérance pendant un week-end, voire plus.

Pour les amateurs de randonnée sportive et de voyage à vélo, leur choix se tourne davantage vers les trikes typés pour la route et qui peuvent évoluer en tout-terrain. Certains modèles de tricycles trois roues sont en effet équipés pour ces pratiques.

Le conducteur est assis le dos contre un siège généralement conçu en toile ou en filet pour un confort optimal, ce qui apporte une bonne répartition du poids. Les fessiers et les bras sont alors moins solliciter contrairement aux vélos droits.

Des modèles de trikes conçus pour la compétition sont même dotés de siège baquet pour donner une plus vigoureuse poussée aux jambes.

La position des pédaliers à l’avant fait également que les jambes gardent une position allongée et relevée assurant un bon retour veineux au cœur tout au long du voyage.

Par ailleurs, tout comme les vélos cyclotouristes standard, on retrouve des compartiments à l’arrière pour les sacoches.

Bien choisir son vélo couché trois roues

Comme tous les types de vélo, le choix d’un trike doit être motivé par l’usage que l’on souhaite en faire.

  • Géométrie des roues

Ce paramètre du vélo permet entre autres de distinguer deux types de trikes :

  • Les trikes Deltas (une roue avant et deux roues arrière)

Cette version est largement plébiscitée par les débutants. Elle dispose d’un siège haut confortable. On parle souvent de high racer avec une hauteur d’assise de 70 cm du sol, ce qui permet d’accéder facilement au siège et d’en sortir.

Pour le voyage, l’avantage des Deltas réside dans le fait que grâce à la configuration géométrique des roues arrière, il est possible de raccorder plusieurs trikes attelés en tandem.

  • Les trikes Tadpoles (deux roues avant et une à l’arrière)

C’est le modèle le plus courant pour le tourisme. La disposition des roues offre effectivement un grand sentiment de stabilité sur la route, surtout en virage

Les deux roues avant offrent également une bonne tenue de route et généralement équipées d’un système de freinage à disque amélioré.

De plus, laposition du pédalier située entre les deux roues avant est la configuration la plus adaptée pour du long trajet.

  • Le cadre

Pour parcourir de longue distance, on opte évidemment pour un cadre allongé (jusqu’à 2 m de long) synonyme de stabilité, de vitesse et de confort (position semi-allongée de la colonne vertébrale). En ville, le cadre court (moins de 1,60 de long) est à choisir afin de se faufiler plus aisément dans la circulation.

Outre la géométrie du cadre, les matériaux de fabrication est un élément important à prendre en compte.

Les trikes avec un cadre en acier équipés pour la randonnée sont les plus solides, mais également les plus lourds. Ils peuvent peser jusqu’à 20 kg, voire plus s’ils sont équipés de porte-bagage pour le transport de matériels. Certains vélos couchés quatre roues peuvent même atteindre 30 kg.

Si on est en revanche à la recherche de performance et de vitesse, il faut opter pour un cadre en carbone plus léger (10 à 12 kg).

  • Trike pour la compétition

En pratique, les trikes sont désavantagés sur les pentes raides, mais se montrent particulièrement redoutables en descente. L’efficacité aérodynamique du vélo est en effet optimisée par la position allongée. On bénéfice donc d’une meilleure pénétration dans l’air pour gagner davantage en vitesse.

Il est à savoir que les vélos couchés peuvent atteindre une vitesse de pointe de 90 km/h, voire même les 130 km/h pour les modèles typés course.

Bien entendu, comme dit précédemment, la rapidité de l’engin dépend surtout du facteur poids et de la géométrie du cadre.

Où acheter votre futur vélo couché

Au fil des années, de nombreuses marques se sont fait un nom dans l’univers des vélos allongés comme Gekko, Trix, Scorpion ou encore Kettwiesel. Un modèle d’entrée de gamme peut s’acquérir à partir de 2 300 € (5 000 € pour des modèles haut de gamme hors options et accessoires).

Pour les petits budgets, l’option vélos couchés d’occasion proposés à des prix intéressants sur des sites dédiés se présente comme une excellente alternative.

Retour haut de page

Nous vous préparons des dossiers voyages à vélo, sans aucune publicité ! inscrivez vous pour les recevoir quand ils sortirons

Le voyage à vélo vous interesse ?

REcevoir un e-mail des q'un nouveau dossier est en ligne sur Cyclotrip ?