Tout savoir sur les vélo couché deux roues

Sommaire

Bien qu’il ne jouisse pas de la même popularité que le vélo classique, le vélo couché deux roues tend de plus en plus à séduire. En ne mentionnant que sa position de conduite assez atypique qui vous permet de découvrir le paysage alentour sous une autre perspective, le vélo couché c’est également de nombreux avantages à la clé par rapport au vélo classique.

Un vélo couché deux roues : c’est quoi ?

Le vélo couché ou vélo horizontal est ce qu’on pourrait considérer comme le prolongement naturel du vélo standard. La configuration du vélo couché deux roues suggère en effet un schéma quasi identique au vélo standard deux roues. On retrouve la même disposition des roues : une roue à l’avant et une à l’arrière.

C’est au niveau de la posture du conducteur que la réelle différence va s’opérer. Il ne sera pas question d’enfourcher le vélo comme on le ferait avec un vélo droit classique, mais d’adopter une position de conduite semi-allongée.

Dans cette optique, trois caractéristiques du vélo couché sont ainsi à retenir :

  • Un siège en filet ou un siège à coque dure avec dossier se substitue à la selle.
  • Un pédalier placé devant ou au-dessus de la roue avant.
  • Un système de direction située de part et d’autre du siège ou au-dessus des genoux (direction centrale).

Deux roues : vélo classique ou vélo horizontal, lequel choisir ?

Pour un usage ponctuel du vélo (pour aller au bureau, les sorties en week-end…), l’utilisation d’un vélo traditionnel demeure la pratique courante chez les passionnés de vélo.

Mise à part la question d’habitude, l’atout du vélo classique réside dans son côté pratique notamment pour se garer ou pour le stockage. Il occupe effectivement moins de place comparé à un vélo couché dont la dimension assez imposante peut atteindre les 2 mètres d long (1 mètre pour les modèles enfant) et peut mesurer jusqu’à 85 cm de large. Il est toujours possible néanmoins d’acheter un modèle pliable peu encombrant et donc facile à stocker dans le coffre de la voiture par exemple.

En revanche pour un voyage à vélo de plusieurs jours, la configuration allongée du vélo horizontal fait davantage pencher la balance en sa faveur.

Grâce à la conduite couchée, le véhiste bénéficie de nombreux avantages :

  • Une position relaxante et confortable pour le dos, la nuque et les jambes, ce qui permet de moins ressentir la fatigue même sur de longues distances et une récupération physique plus rapide.
  • Une circulation veineuse vers le cœur qui s’effectue plus facilement (le cœur et les jambes sont pratiquement situés à la même hauteur) apportant plus d’endurance et de performance.
  • L’ensemble du poids repose uniformément sur une plus grande surface. Les points d’appui ne sont pas ainsi concentrés uniquement sur les poignets et l’assise.
  • Le vélo couché deux roues est largement plus aérodynamique que le vélo standard.

Pour quel type de pratique le vélo couché deux roues est-il conçu ?

Outre le confort, l’adaptabilité et la polyvalence du vélo allongé constituent assurément son plus grand atout.

Les vélos couchés modernes existent actuellement sous plusieurs variantes. Il est possible de l’utiliser en tant que vélo de ville pour les petits trajets du quotidien.

Partir en vacances en emmenant avec soi son vélo couché deux rues, c’est également envisageable. Ce type de vélo peut effectivement se muer en vélo de montagne, en vélo de randonnée sportive ou même en vélo de compétition.

Ils s’adaptent ainsi à toutes les pratiques dès lors qu’on choisit le modèle approprié pour la pratique envisagée.

Bien choisir son vélo couché deux roues

Choisissez un vélo horizontal en fonction de votre pratique du vélo et de vos besoins. Avant tout projet d’achat, identifiez tout d’abord :

  • Le type d’itinéraire à emprunter : routes bitumées et lisses, routes non goudronnées, des chemins avec des dénivelés plus ou moins positifs…
  • Le type d’usage : usage quotidien en milieu urbain, pour un voyage long cours sur chemin mixte…

Lors de l’achat, il faut alors porter une attention particulière au niveau des équipements et des accessoires qui composent le vélo. Non seulement, il en va de votre confort et de votre sécurité, mais également pour que le véhicule puisse répondre parfaitement aux besoins du trajet.

La taille des roues

Les vélos couchés deux roues sont équipés de roues de taille variable avec généralement deux roues de la même taille ou une petite roue avant.

Les plus courants sont les modèles dotés de petites roues avant de 16 ou 20 pouces. L’inconvénient de ce genre de configuration réside dans le fait qu’un changement de direction brusque s’opère lorsque le vélo traverse des nids de poule ou une chaussée mouillée. Elles conviennent ainsi davantage pour une utilisation sur une route régulière et lisse de la ville.

Pour que les vélos allongés s’adaptent en revanche à une utilisation hors route, il est conseillé de choisir des pneus tout terrain de la même taille (26 pouces, voire même 29 pouces). On gagne en stabilité, le vélo offre une excellente tenue de route dans toutes les conditions de circulation.

De plus, lorsque ses roues surdimensionnées sont couplées à une caractéristique mécanique spéciale (engrenage de montagne, système de suspensions avant et arrière, amortisseur arrière…), le vélo bénéficie alors d’une traction efficace permettant de franchir aisément les montées abruptes et les surfaces rugueuses. 

Le matériau du cadre

Si vous êtes à la recherche d’un vélo robuste, votre choix doit se tourner logiquement vers un cadre en acier. En raison de sa solidité, c’est le type de cadre à choisir pour un vélo couché pour la randonnée. Il ne craint pas en effet les éventuels chocs et peut être réparé si besoin.

Il faut noter en revanche qu’un vélo horizontal en acier est adapté à ceux qui sont prêts à sacrifier la vitesse au profit d’une plus grande possibilité de chargement (porte-bagage situé au-dessus de la roue arrière). Sur un long parcours, le poids du conducteur additionné au poids du vélo (environ 12 kg), ainsi que du chargement vont évidemment ralentir la performance du vélo.

Pour les courses de sprint, le cadre en fibre de carbone ou en titane est alors le plus adapté. Beaucoup moins résistant que l’acier, il présente néanmoins l’avantage d’être léger pour un vélo plus rapide.

Votre profil utilisateur

Pour les débutants, sachez que la conduite d’un vélo couché deux roues s’effectue quasiment de la même manière qu’un vélo classique. La gestion de l’équilibre reste en effet un point important à maîtriser.

Pour un supplément de stabilité, la meilleure alternative reste le vélo couché trois roues qui offre par la même occasion une grande maniabilité.

Où acheter votre futur vélo couché deux roues ?

Pour l’heure, le marché des vélos couchés est encore peu exploité par les constructeurs de vélo. En France, même les points de vente et revendeurs de vélo et d’accessoires sont peu nombreux surtout en dehors des grandes agglomérations. Une réalité qui explique le prix élevé des vélos couchés neufs par rapport au vélo standard de la même gamme.

Auprès d’un site revendeur de vélo couché d’occasion, vous pouvez en acquérir un bon modèle dès 1 000 €. Attention cependant à bien vérifier l’état des équipements avant tout achat.

Retour haut de page

Nous vous préparons des dossiers voyages à vélo, sans aucune publicité ! inscrivez vous pour les recevoir quand ils sortirons

Le voyage à vélo vous interesse ?

REcevoir un e-mail des q'un nouveau dossier est en ligne sur Cyclotrip ?